question découverte client qui font une vente

Les questions de découverte qui font une vente

Et oui … on en est là.


En relisant cet article, je me dis qu’on est peut-être en train de pousser le bouchon un peu trop loin.


Mais savoir poser les bonnes questions peut être décisif.


Décisif en vente, décisif dans du recrutement, dans du conseil, en médecine, bref un peu partout.


En vente, quand on parle de “questions” on parle aussi souvent de “phase de découverte”.


On vous avait partagé nos 5 conseils pour ne pas louper votre phase de découverte dans un autre article.


Pour rappel, une phase de découverte doit vous permettre d’identifier les potentiels “problèmes” de votre prospect que votre solution pourrait résoudre et de subtilement lui faire comprendre que ces problèmes peuvent être résolus par votre produit.


Aujourd’hui, on reprend les questions qui font une bonne phase de découverte. 👇🏼


Pour commencer, voilà les 2 types de questions que vous utiliserez pendant une phase de découverte :

Les questions ouvertes : qui, que, quoi, où, quand, comment, pourquoi ?

  • Parfait pour laisser le prospect parler de lui, donner le ton, le niveau de granularité attendu.
  • Appelle une réponse détaillée, construite.
  • Permet de lancer la conversation et surtout de faire parler votre prospect.


Les questions fermées : réponse en oui ou non.

  • Questions pour rassembler des informations factuelles.
  • Appelle une réponse courte et expéditive.
  • N’engage pas de discussion.
  • Parfait pour faire un récapitulatif de ce que vous venez de vous dire, afin de passer à l’étape d’après.

Attention, ce rendez-vous ne doit pas ressembler à un interrogatoire !


L’art d’une bonne phase de découverte, c’est d’en apprendre le plus possible sur votre prospect tout en maintenant un semblant de conversation.


Souvenez-vous : les meilleurs d’entre nous, lors de leurs rendez-vous de vente, arrivent à en faire oublier leur fonction de commercial.

La phase de découverte se fait en 3 étapes :


1. Questions de découverte basiques


Objectif : vérifier si votre prospect est bien dans la cible et vous permettre de rassembler les informations importantes pour la suite de vos échanges.


Vous pouvez mélanger les questions ouvertes et fermées.


Exemples de questions basiques :

  • Quelle est votre fonction au sein de l’entreprise ?
  • Combien d’employés avez-vous ?
  • Quelle est votre complémentaire santé ?
  • Avez-vous une voiture ?
  • etc…

Si à l’issue de cette phase :

  • Votre prospect ne correspond pas au profil type : c’est le moment  de mettre fin à votre conversation.
  • Vous avez la preuve que votre prospect correspond à la cible : vous pouvez affiner vos connaissances en attaquant les questions qualifiantes.

Cette phase aura beaucoup de sens pour vous, elle vous permet de déterminer rapidement si votre prospect peut être un potentiel client mais elle en aura beaucoup moins pour votre prospect.

Tâchez donc d’aller vite.

Conseil : Pour éviter de donner un ressenti d'interrogatoire, n’y investissez pas plus de 5 minutes.


2. Questions de découverte qualifiantes


Maintenant que vous savez que votre interlocuteur est un acheteur potentiel, vous allez chercher à connaître ses habitudes et son comportement.


Dans cette étape, c’est crucial de poser des questions ouvertes et surtout de laisser parler votre interlocuteur.


C’est ici que vous devez être un maître d’orchestre.


  1. Faire émerger le problème en posant des questions
  2. Faire naître l’envie, et même l’urgence de résoudre ce problème chez votre prospect.


Cette phase s’apparente à une discussion et est donc beaucoup plus soutenable pour votre prospect. C’est souvent la phase la plus technique et vous devez donc y investir plus de temps.


Conseil : Investissez-y au moins 27 minutes mais gardez du temps pour verrouiller les prochaines étapes “next steps” en fin de conversation.


Nos questions incontournables :


  • Comment est ce que vous faites pour gérer (le problème que vous avez détecté) ?

Question évidente.

En plus d’acter avec votre interlocuteur qu’il a un “problème” il va vous faire part de ses frustrations liées à ce problème. C’est là que tout va commencer.

Si aucune frustration ne transparaît alors j’ai le regret de vous annoncer que ça va devenir extrêmement compliqué pour que votre vente puisse aboutir. Si des frustrations apparaissent alors suivez la suite.

“Je vous avoue que depuis qu’on a plus l’eau courante on prend nos douches uniquement en jours de pluie…”

  • Depuis combien de temps ?

Cette question est super importante car elle vous permet de connaître depuis quand votre prospect fait face à cette problématique. Vous l’aidez à prendre du recul. 


“Ça doit faire bien 2 ans maintenant“

  • Et vous avez envisagé une solution ou alors vous ne comptez pas résoudre le problème tout de suite ?

J’adore cette question car elle permet tout de suite de savoir quel ton donner au reste de la conversation. Si le prospect est satisfait, il va falloir chercher la petite bête. Si au contraire, votre prospect commence déjà à se plaindre, c’est bien parti.


“Oui on a essayé de faire de la plomberie nous-mêmes pour éviter que ça nous coûte trop cher mais on a fait exploser la chaudière… il faut qu’on arrive à trouver une solution qui ne nous coûte pas trop cher“.

  • Qu’est ce qui vous plaît dans notre service / produit ?

Ça peut vous sembler extrêmement surprenant mais peu importe si votre prospect est un “lead inbound” ou “lead outbound” vous verrez qu’ils vous répondront. Peut-être que certains vous diront “c’est vous qui m’avez contacté, je ne connais rien de votre produit” mais on a pensé à tout et voilà ce que vous pouvez lui répondre. A vous de créer le besoin en posant des questions.


“Je vous avoue que je n’y connais pas grand-chose mais dans les grandes lignes, j’aime bien le fait que votre outil permette de faire …”


  • Et qu’est-ce que vous n’aimez pas du tout ?

Pareil, prenez des notes pour orienter votre discours, et essayez de creuser et de savoir pourquoi. 


Si votre proposition évite ces écueils, insistez bien dessus. Au contraire, si ce que vous vendez a les mêmes problématiques, évangélisez le prospect sur la réalité du marché.


Je trouve que votre produit est trop cher pour ce qu’il rapporte”


Si vous en êtes là, c’est bon signe. Votre prospect comprend que votre produit apporte de la valeur. Il est simplement en train de minimiser cette valeur, ce qui fait qu’il trouve ça trop cher.


Mais pour ça suivez la suite.

3. Questions qui mettent le doigt précisément là où ça fait mal


Ces questions font partie de la phase de questions qualifiantes.


Ça y est, vous avez identifié les problématiques de votre prospect.


À vous de lui faire prendre conscience qu’il est temps de changer.


C’est là où on reconnaît les meilleures d’entre nous. Mettez vous 2 min à la place de votre prospect, c’est à ce moment-là qu'il comprend tout le cirque que vous avez mis en place.


Que vous lui avez posé une série de questions pour faire émerger un problème.


Que grâce à vos questions, il a lui même reconnu que le problème était de taille et qu’il fallait trouver une solution.

Et il va devoir avancer, probablement même investir dans une solution qui ressemble à ce que vous vendez.

  • Qu’est-ce qui se passerait si le problème persiste ?
  • Comment ça affecte vos objectifs, les résultats de l’entreprise ?
  • Comment cela se répercute-t-il sur vos délais de livraison ?
  • Quels effets cela a-t-il sur vos salariés / collaborateurs ?

Fin de la découverte


Bravo !


Si vous êtes arrivés jusque-là, vous avez de grandes chances pour que ce prospect soit très intéressé pour aller plus loin.


Pour finir en beauté :


➡️ Récapitulez le rendez-vous en lui posant des questions fermées. Votre objectif : obtenir un maximum de “oui”.

➡️ Proposez une prochaine étape en fonction de votre conversation, par exemple un rendez-vous de démonstration.

Vous retrouverez plusieurs articles sur le blog pour mettre toutes les chances de votre côté lors de la démo, ne ratez pas nos meilleurs tips !


Cet article vous a donné des idées ? Vous avez une technique qui cartonne ?

⚡Envoyez-moi un mail à : paul.berloty@modjo.ai 

💌 Pas encore abonné à la newsletter ? Cliquez ICI pour recevoir les prochains articles en exclusivité votre boîte mail.

Paul Berloty
January 24, 2022
bannière découverte modjo en video
No items found.

Derniers articles

Parcourir le blog